Les petits livres que je (re) découvre

Publié le par Chez libouli

 

il s'agit d'un "polar" édité à L'école des Loisirs ; le site A la brocante du coeur  n'est pas étranger à cette lecture puisque je sais qu'elle l'aimait beaucoup et je m'étais dit depuis longtemps que je devais le lire...C'est chose faite et j'ai passé un bon moment (tendu !)..mais il est certain que je le donnerai pas à lire avant au moins 15 ans pour un public averti.

 

Texte issu d'Amazon et de Choisirunlivre.com :

 

Sujet : Le lieutenant de police Georges Braxton chargé de l'enquête sur le meurtre d'Alicia, fillette de 7 ans, a une intuition. Le suspect serait Jason, 12 ans, un ami de la victime et la dernière personne avec qui elle ait joué. Mais comment faire avouer ce suspect présumé ? En ayant recours aux services de Trent, réputé pour son savoir-faire en matière d'aveux. L'innocence de Jason et sa naïveté résisteront-ils à l'interrogatoire accusateur auquel il va être soumis ? Et Trent, que pense-t-il de sa pratique de la justice ? Est-il heureux de cette vie passée à ruser et à accuser?

Commentaire : Ce roman traduit de l'américain est américain dans la forme comme dans le fond. Le titre, tiré d'un poème de Yeats n'évoque rien pour le lecteur français: "Les choses infectes. Je dois rester tapi au pied de chaque échelle, dans l'infecte brocante du coeur." Et ce sont les préoccupations actuelles de la société américaine en matière de justice et plus particulièrement les crimes de jeunes que ce roman évoque.
Mais, ce n'est pas parce que la victime est âgée de 7 ans et le suspect de 12 ans que ce livre est un livre pour adolescent! En effet, la justice est présentée sous son aspect le plus controversé : l'inculpation sans preuve, la quête d'aveux car "il faut donner un os à ronger à la population". Et surtout l'interrogatoire, décrit dans ses moindres détails, détruit l'enfant qui y est soumis. Jason, déjà troublé et attristé par la mort de son amie, perd alors tous ses repères : sa confiance dans les adultes est ébranlée par leur fausseté et leur perversité. Trent, l'interrogateur-accusateur, loin d'être un juge impartial et solide est un homme qui s'interroge sur le bien-fondé de son rôle. "Tu es ce que tu fais" lui disait sa femme. Ce roman trop caricatural est trop cruel pour que les enfants, à la recherche de repères, de stabilité, de confiance, le lisent. Il peut en revanche être un bon roman policier pour des jeunes déjà mûrs.

 

 


Publié dans Livres "Ado"

Commenter cet article