Les inséparables de Marie Nimier

Publié le par Chez libouli

Les inséparables

 

Le mot de l'éditeur

 

«J'aimais la voix traînante de Léa, ses cheveux roux, son incroyable vitalité. Nous nous comblions, est-ce qu'on peut dire cela? Se combler, comme deux pièces de puzzle qui s'ajusteraient parfaitement, mais ne viendraient pas de la même boîte. Que nous est-il arrivé? Où sont passées les deux amies perchées sur le tabouret du photomaton, les petites filles amoureuses, les adolescentes en colère? Il faudrait retourner dans la cabine, glisser une pièce dans la fente pour obtenir l'image vivante, la preuve tangible de cette force qui nous habitait. Au lieu de ça, un rideau se lève, et c'est Léa qui apparaît. Léa et son nouveau métier, rue Saint-Denis. Léa et ses bras troués. Il n'est pas besoin d'aller très loin, parfois, pour être dans un autre monde.»

 

Mon grain de sel

 

Une belle histoire d'amitié, avec ses ratés, ses doutes, ses beaux moments. et les autres. Deux chemins qui ne se séparent pas vraiment puisqu'il y a des carrefours auxquelles les filles se retrouvent, tout au long de leurs vies. Une série de visages particuliers jalonnent leur existence, et bien que ce ne soit pas Byzance, jamais de pathos. Le texte de quatrième de couverture (ci-dessus dans le mot de l'éditeur) fait mention du dernier métier de Léa mais ce n'est pas le sujet principal du livre...

 

Conseillé vivement.

 

 

Publié dans Livres

Commenter cet article