Le goût des bonnes choses

Publié le par Chez libouli

Les autorités ont mainentant le monopole de la vente de légumes et de fruits, mais aussi de toute alimentation. Elles passent chaque année des contrats avec des sociétés qui les fournissent. Les gens se servent dans des centres. Les prix sont imposés. La loi est la même pour tous. Les autorités savent ce qui est bon pour les cityens.

 

 

Extrait de "Le goût de la tomate", Léon Christiope, Petit Poche chez Thierry Magnier

 

ça fait peur hein ? "Dans ce monde-là, les jardins ont disparu, il est interdit de planter, de cueillir, de récolter. Marius et son fils Clovis cultivent en grand secret un plant de tomates, pour qu'une fois, au moins, Clovis connaisse le goût de la liberté." (4ème de couverture)

 

nous terminons nos dernières tomates (le gel les a zigouillées), nos finissons nos derniers raisins où les guêpes venaient encore se fourrer, nous commençons nos premiers topinambours...c'est en fait un trésor que nous avons chez nous, mais attention : il demande du temps, du courage et de l'attention...

 

 

 

Publié dans Livres "Jeunesse"

Commenter cet article