Garden of love

Publié le par Chez libouli

 

 

Garden poche

 

cliquez sur la photo pour accèder au site De Marcus Malte

 

 

 

 

Extrait

 

" Quand j'ai refermé le dossier et relevé la tête, je me suis aperçu qu'Edouard Dayms ne m'accordait aucune attention. Il était en train d'observer un petit cadre posé dans l'angle de mon bureau. Le cadre avec la fameuse photo de Noël où l'on voit Hélène, boucles bleues aux oreilles, et les deux anges habillés en costume de shérif. Edouard Dayms fixait cette photo avec une incroyable intensité. Je suppose qu'il était déjà parti explorer l'envers du décor, au-delà des apparences, le hors-champ où fleurissent blessures et secrets. C'est là qu'il a tout pris.
Je ne me suis pas méfié. J'ai moi-même profité de cet instant pour étudier son visage. Edouard Dayms était d'une grande et froide beauté -quand je dis ça, je pense à un somptueux paysage de neige, vierge de toute trace d'humanité- si ce n'était cette fine entaille au-dessus du sourcil. J'ai eu également la certitude que, contrairement à Florence, lui ne faisait pas usage de stupéfiants. Et en effet, son "trip" était d'un autre ordre, autrement plus puissant.
Le silence avait assez duré. J'allais le rompre quand Edouard Dayms m'a devancé.
- Ils n'auront pas eu le temps d'attraper beaucoup de bandits, n'est-ce pas
.
Ce sont les premiers mots qu'il m'ait dits. Pas une question, en vérité. Juste le ton qu'il fallait. Il fixait toujours le cadre. Ma bouche est restée entrouverte. Je n'étais pas sûr d'avoir saisi.

-Les petits shérifs...il a précisé. Quel âge avaient-ils ?
"

 

 

 

J'aimais déjà cet auteur pour ces lives "jeunesse" et j'ai été captiviée par ce dur récit ! Pour ceux qui aiment ce plonger dans la noirceur des âmes, un récit qui revient sur certains personnages à des âge  différents, des retours en arrière qui éclairent le présent...genre  qui effrait certains mais qui donne pour moi du "sel", alors bien entendu il faut se plonger dedans bien tranquil...sous le halo d'une liseuse, pièce plongée dans le noir...

 

 

Voir aussi : Blast - Blast, T2


Publié dans Livres

Commenter cet article

Noukette 05/10/2011 14:34



Je l'ai acheté sur les conseils avisés de mon libraire... Visiblement, il ne s'est pas trompé ! ;-)