Calvino Calvina chez Les grandes personnes

Publié le par Chez libouli

Calvino Calvina, éditions Les Grandes Personnes

- Où allons-nous ? demanda Lucrecio, tandis qu'ils sortaient de la maison.
- Dans une bibliothèque très spéciale.
Calvino habitait dans la faubourgs de la ville. Tournant le dos au centre, ils marchèrent plus d'une demi-heure avant d'arriver devant un grand bâtiment sombre ceint d'une haute grille rouillée.
"Voila qui ne ressemble pas à une bibliothèque, commenta Lucrecio.
- Normal : c'est un asile de fous, dit Calvino en appuyant sur la sonnette qui jouxtait le portail.
- Mais tu m'as dit que nous allions dans une bibliothèque !
- Je t'ai dit que nous allions dans une bibliothèque très spéciale", précisa Calvino.
[...]
- Bonjour, Emelina." Cavino se tourna vers Lucrecio : "Emelina est la bibliothécaire.
- Mais alors c'est un asile de fous ou une bibliothèque ? demanda Lucrecio, perplexe.
- Quelle est cette manie de toujours vouloir trancher ? Ce n'est pas forcément soit une chose, soit une autre.
- Deux choses distinctes sont nécessairement une chose ou une autre - ou une troisième ! décréta Lucrecio.
- Vous oubliez une possibilité, mon cher, objecta Emelina. Ce pourrait être à la fois une chose et une autre.
- Ou la première chose et la troisième, ou la deuxième et la troisième, ou les trois à la fois, renchérit Calvino.
- Je me rends. Pouvez-vous me dire où diable nous nous trouvons ?
- Dans un asile-bibliothèque mon cher, répondit Emelina. Un asile spécialisé dans les livres ambulants, c'est-à-dire d'adorables aliénés qui se prennent pour des personnages littéraires ou même des œuvres entières.
- Des œuvres entières ? je comprends qu'on puisse se prendre pour, mettons, Ulysse, mais comment peut-on se prendre pour l'Odyssée ?

- C'est très simple, mon cher. On se prend un jour pour Ulysse, le lendemain pour Pénélope, le surlendemain pour Polyphème...
- Ou pour tous à la fois, dit Calvino.
- Il y a aussi ceux qui se prennent pour un auteur, ou plutôt pour l'ensemble de ses oeuvres et des personnages de ses oeuvres, poursuivit Emelina. j'aimerais vous présenter notre Andersen, mais il est profondément endormi sur sept matelas, comme la Princesse aux petits pois, et il se lève toujours très tard.

 


P1110737

 

 

L'extrait vous a plu ? C'est encore plusieurs pages de drôlerie...moi c'est cet avis là qui m'avait donné envie de le lire, malgré une couverture -j'ose le dire- qui ne m'attirait pas du tout....(et l'autre, à côté, c'est pour plus tard)

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2010/07/06/calvino-calvina.html

Les Grandes personnes

maison d'édition qui a a son catalogue, entre autres, Oxiseau et Axinamu mais aussi des romans dont un coupe de cœur "L'enfant du fantôme" ..et d'autres qui me tentent comme Aerkaos qui est une réédition et compilation (si vous avez des infos dessus, n'hésitez pas)

 

 

A lire aussi : L'enfant du fantôme

Quelques mots : loufoque, humour

Pour ado : à partir de 12 ans (et +)


Publié dans Livres "Ado"

Commenter cet article